vendredi 30 avril 2021

Collection secrète de Porsche

 

Cette collection secrète belge Porsche vous laissera sans voix.

Johan-Frank Dirickx est le roi des Porsche 911, en particulier des voitures Rennsport. Homme d’affaires belge devenu pilote en historique, il  possède actuellement 55 voitures, dont 48 Porsche - dont une superbe 911 R. Et, inévitablement, il cherche à en acheter plus.  

 C'est son grand-père qui a allumé la mèche. Parmi huit ou neuf Porsche, il possédait une 911 RS jaune pâle avec un becquet en queue de canard, dont le jeune Johan était obsédé. Dès qu'il a obtenu son permis de conduire, le patriarche a permis à son petit-fils de prendre le volant et d'ignorer la limite de vitesse. L'expérience a laissé une impression durable. 

Johan a acheté sa première Porsche à 18 ans: une Porsche 911 T. de 1970. Il n’avait pas assez d’argent à l’époque pour la restaurer, elle a donc été vendue quelques années plus tard. La voiture reste à Anvers, près de chez Johan, il est donc actuellement en discussion pour la racheter. «Je négocie avec le fils du gars à qui je l’ai vendu en 1978», dit le collectionneur. «J'étais le deuxième propriétaire de la voiture et je prévois d’être le quatrième aussi.»  






















Ce n’est qu’en 1991, à 33 ans, que Johan achète sa deuxième Porsche 911, une toute nouvelle 964 RS. «Que ce soit une RS était important - pas seulement parce que je voulais une voiture rapide, mais parce que c'était un lien avec mon grand-père et ma première expérience de la conduite automobile. Et ce qui en est ressorti était une appréciation du faible poids. J'ai toujours trouvé anachronique que Porsche enlève des choses dans une voiture et vous le facture plus cher. Il avait toujours voulu la 2.7 RS, mais n’avait pas pu se le permettre à ce moment-là. «J’ai donc acheté la 964 RS et je suis très heureux de l’avoir fait. C'était toujours une RS, donc elle avait le même esprit de voiture de course légère.  

Ces jours-ci, il est très actif sur la scène historique des courses. «J'adore ça, l'ambiance est géniale. J'ai fait les 24 Heures de Daytona deux fois, Sebring une fois, Monterey Historics chaque année et Le Mans Classic. J'emmène ma 934 au Mans parce qu'elle y a couru en 1976. Ma liste de souhaits sera de courir à Daytona, Sebring et Le Mans la même année. J'adore toutes les célèbres pistes d'endurance. Je pourrais emmener ma 993 RSR aux courses aux États-Unis, car elle est en fait là-bas pour le moment. " Le fils de Johan, Maxim, âgé de 17 ans, en est actuellement à sa première année complète de course automobile et a son choix parmi les classiques - le chanceux.  

 La voiture la plus frappante de la collection de Johan, du point de vue de la livrée, est peut-être la Porsche avec laquelle il participe à des courses de la Coupe 2.0L pour les SWB 911 antérieures à 1966. Course sous le n ° 69, il est enveloppé dans une représentation Pop Art d'une blonde entièrement américaine avec un masque Covid et une bulle de dialogue remerciant les maréchaux. Il a été peint par un ami, un artiste anversois, inspiré par Roy Lichtenstein et les BMW "Art car" BMW. La collection JFD est le rêve d’un puriste Porsche, largement axé sur des éditions ultra-légères et super limitées. «C’est un peu ironique que je sois si obsédé par la légèreté», déclare Dirickx, grand à la fois dans sa personnalité et dans le reste. "La raison est assez simple; ces voitures accélèrent et tiennent mieux la route. Plus il est léger, mieux il roule. »  




 La voiture Porsche 964 RS 1991 reste dans la collection de Johan. Il a maintenant parcouru 43 000 km et c'est quelque chose dont il ne se séparera jamais. «À l’époque, en 91, je pensais que ce serait ma seule Porsche». Les choses se sont aggravées, comme vous pouvez le constater. «J’ai possédé plus d’une centaine de Porsche ces 30 dernières années. Je possède actuellement 55 voitures, dont 48 Porsche. Les chiffres ne sont pas importants, cependant, ils sont beaucoup plus liés au caractère unique des voitures. J'ai eu l'idée un jour de rassembler tous les RS refroidis par air. Ensuite, je voulais tous les RSR refroidis par air. À part l'IROC RSR 1974, je les ai tous. Mon SC / RS est assez difficile à trouver [ils n'en ont construit que 21]. J'ai aussi une Carrera 3.2 Club Sport 1989, qui est aussi proche que possible d'une RS. » 

 Qu'en est-il des Porsche post-993 refroidies à l'eau? sont-ils un gros mot? «J'ai acheté la première RS refroidie à l'eau, la 996 GT3 RS, et je pensais que ce serait ma première et la seule 911 refroidie par eau. Je devais le faire, cela me semblait obligatoire. Et c’est une voiture très sous-estimée. Et puis, forcément, j'ai acheté celle d'après, la 997 GT3 RS 4.0, et celle d'après, et celle d'après ». De toute évidence, c'est une addiction! «Je préfère absolument le refroidissement par air. J'aime les voitures sans aides; les voitures difficiles à dompter. J'aime mes 911 "brutes".  

 La voiture la plus pure est sans doute la Porsche 911 R de 1967 de 800 kg dépouillée, dont 20 seulement ont été construites. «C'est le Saint Graal des 911», cite Dirickx. C'était, en effet, le précurseur de tous les modèles RS et RSR ultérieurs. Il a mis la main sur la sienne en 2007, à l'époque où seuls les connaisseurs le savaient. «J'en ai toujours voulu un et j'ai pensé qu'il serait impossible à obtenir. Cette voiture était au Japon, puis en Californie. Le propriétaire a insisté sur le fait qu'il n'était pas à vendre, mais j'ai fait une offre au téléphone en ouvrant une bouteille de vin. Le temps que nous ayons fini le vin, il m'a rappelé et m'a dit «ajoutez 5 000 $ et la voiture est à vous» ». Alors, il a commandé une autre bouteille. 

  

«Les gens disaient que j'étais fou de payer 10 fois la valeur d'une 911 S à l'époque, mais je savais que la R était une voiture spéciale. Je pense qu’ils commencent à comprendre. Le fait est que les gens la dépassent en pensant que c'est une autre 911. Eh bien, vous ne pouvez pas fabriquer un Daytona avec un Dino, mais vous pouvez faire un R avec une '67 S. Porsche fait évoluer ses voitures comme aucun autre constructeur. " 

 Il a même un certain nombre de Porsche qui ne sont pas des Porsche. «J'ai eu la Volkswagen B32, qui est un camping-car VW à moteur Porsche construit comme véhicule de soutien pour le Paris-Dakar au milieu des années 80». Seulement 15 ont été construits. «J'avais l'Audi RS 2 Avant, qui était évidemment conçue par Porsche, ainsi que la Mercedes E500. J'ai également acheté la voiture SC / RS `` Bastos '' et j'ai pensé que ce serait bien d'avoir le wagon de service d'origine Ford Granada pour l'accompagner, afin que je puisse préparer le terrain comme il l'aurait été lors des rallyes de 1984. " 

 La collection est hébergée dans un bâtiment quelconque au sud d'Anvers et, en entretenant les propres voitures de Johan et en en profitant, une petite entreprise est née, appelée 911 Motorsport Belgium. En plus de l'entretien et de la maintenance, son équipe propose des remises en état de moteurs, une restauration complète et une préparation de chenilles pour les modèles refroidis par air, ainsi que du stockage de voiture. Deux fois par an, ils organisent des journées de piste sur le circuit d'Abbeville dans le nord de la France, et ils dirigent une école de drift avec une Porsche 944 spécialement préparée et une 944 Turbo.

 911 Motorsport Belgium vend également des objets de collection Porsche et, parfois, des voitures. Johan a récemment vendu un Cayenne TransSyberia développé par Weissach, l'un des 26 construits qui ont participé au rallye raid 2007. «Je suis collectionneur, je ne suis ni marchand ni vendeur. Si j’ai vendu quelque chose, c’est pour acheter autre chose », explique Dirickx. 




 Quelle est la prochaine sur la liste de courses, Johan? «Je voudrais évidemment un IROC 1974. Et une 935 mono-turbo de première génération de 1976 et une K3. Oh, et une "street" 993 GT2.  

Photos: Sian Loyson pour Classic Driver © 2021   

Aucun commentaire:

Publier un commentaire